Bois dormant

Hélène Laforest

Quand la dilapidation des ressources mène à une révolte de la nature.
Un charpentier-ébéniste produit des objets à l’excès, abattant à outrance la forêt qui l’entoure, son gaspillage de matériaux rappelant étrangement l’élévation outrageuse de condos dans notre société moderne. Toute cette énergie négative pousse la nature à prendre corps et à s’élever contre ceux qui la détruisent.
Dans ce conte initiatique cauchemardesque, désatreusement lucide, la cruauté n’a d’égale que l’effritement d’une morale déjà ténue, au sein de laquelle l’amour n’est que le reflet de ce qui l’entoure.